de fr it

Morbegno

Comm. de la province italienne de Sondrio, située sur le flanc gauche inférieur de la Valteline à la sortie du val Gerola et du val del Bitto. 11 101 hab. en 2002. Au bas Moyen Age, M. était un bourg fortifié (bâtiments gothiques). Avec la conquête de la Valteline en 1512 par les Ligues rhétiques, M. devint le siège d'un podestat. Le bourg connut un bel essor (agriculture, artisanat, commerce), mais fut ravagé à maintes reprises par des épidémies (peste, malaria en raison de la proximité des marais de l'Adda) et les incursions des Vénitiens, des Grisons et des Milanais. Le châtelain de Musso, qui était parvenu devant M., fut défait par les Grisons en 1525 (guerres de Musso). Une petite communauté protestante, ayant son temple (Saint-Pierre) et par moments deux pasteurs, se forma à M. vers le milieu du XVIe s. Vu la proximité de l'Italie, beaucoup de protestants se réfugièrent à M. L'Inquisition, qui opérait à partir de l'église Saint-Antoine à M., provoqua des querelles religieuses avec les Grisons. Après le Sacro Macello en 1620, les protestants disparurent de la localité. Le premier hôpital de la Valteline fut construit à M. en 1563. Aménagée en 1592-1593, la route du col de San Marco, entre M. et Bergame (alors sous la domination de Venise), devint une voie commerciale importante (Via Priulana, Via del sale). Durant sa conquête de la Valteline, le duc Henri de Rohan défit les Espagnols près de M. en 1635. Au XVIIIe s., M. se développa tranquillement et devint prospère. En 1797, encouragée par la population de M., l'assemblée de la Société patriotique de la Valteline, réunie à Berbenno, déclara la séparation d'avec les Ligues rhétiques.

Sources et bibliographie

  • G.R. Orsini, Storia di Morbegno, 1959
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND