de fr it

Marienberg

Couvent de bénédictins, comm. Mals (val Venosta, I), situé sur le versant sud-ouest de Burgeis à une altitude de 1333 m. A l'origine établi vers 1100 à Scuol en Basse-Engadine, déplacé vers 1146 par Ulrich III von Tarasp à Sankt Stephan (env. 500 m au sud de M.), il fut construit quatre ans plus tard à l'endroit actuel. Issus en partie d'Ottobeuren (Souabe), la communauté et l'abbé sont attestés la première fois le 11 mars 1150. Des moines germanophones érigèrent en 1201 sur les fondations de la première église une basilique romane. Longtemps isolat germanique dans le val Venosta romanche, le nouveau couvent développa l'agriculture dans les alentours au Moyen Age, puis fut pillé durant la guerre des Paysans (1525); la Réforme, au XVIe s., aggrava encore sa situation. L'abbé Matthias Lang (1605-1640) fit restaurer le bâtiment dans le style baroque, revivifia la communauté, réprima la Réforme dans le val Venosta et germanisa systématiquement la région. M. fut sécularisé temporairement par le gouvernement bavarois (1808-1816). Entre 1724 et 1928, des moines du couvent enseignèrent au gymnase de Merano; M. abrite son propre gymnase privé depuis 1946. Les paroisses de Burgeis, Schlinig et Platt, incorporées au couvent, sont desservies par M. Depuis 1931, M. fait partie de la congrégation suisse des bénédictins.

Sources et bibliographie

  • J. Müller, «Die Anfänge des Klosters in Schuls-Marienberg», in Studien und Mitteilungen des Benediktiner-Ordens, 1978, 597-630
  • HS, III/1, 856-871
Liens
Autres liens
e-LIR