de fr it

Stockach

Ville allemande, Land de Bade-Wurtemberg, dans la partie orientale du Hegau. Vers 1150 stocka. 16 628 hab. en 2011. Sur des terres défrichées au Moyen Age au bord de l'Aach (vestiges d'habitat), à l'intersection de voies de communication suprarégionales, la localité se développa sous l'égide des Nellenburg. Elle est mentionnée pour la première fois vers 1150, tandis que la paroisse (église Saint-Oswald, patronage aux mains des Nellenburg) n'est attestée qu'à partir du début du XIIIe s. Vers 1250, Mangold II, comte de Nellenburg-Veringen, octroya des franchises à la ville (civitas en 1283). Siège du tribunal du Hegau et Madach aux XIVe et XVe s., S. devint, après sa cession à l'Autriche en 1465, le centre administratif du landgraviat de Nellenburg. Durant la guerre de Souabe (1499), la ville fut assiégée en vain par les troupes confédérées, comme le commémore encore au début du XXIe s. la "fête des Suisses" (Schweizerfeiertag). Important relais de poste international dès le XVIe s., détruite en 1704 lors de la guerre de Succession d'Espagne, théâtre d'une bataille en 1799, S. passa au Wurtemberg en 1806 et au Bade en 1810. La ville accueille un carnaval riche en traditions, notamment un tribunal des fous (Narrengericht, attesté dès 1351).

Sources et bibliographie

  • H. Wagner, Aus Stockachs Vergangenheit, 1967
  • F. Meyer, Auf Schritt und Tritt, 2004
  • H. Rathke, Stockach im Zeitalter der Weltkriege, 2004
  • J. Hald, «Hochmittelalterliche Siedlungsspuren am Fusse der Stockacher Oberstadt», in Archäologische Ausgrabungen in Baden-Württemberg, 2009, 197-200

Suggestion de citation

Meyer, Fredy: "Stockach", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.05.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007120/2012-05-29/, consulté le 23.10.2020.