de fr it

Johann MartinMeyer

7.3.1825 à Hérisau, 18.9.1893 à Hérisau, prot., de Hérisau. Fils de Laurenz (->). Neveu d'Emanuel (->). 1852 Anna Elisabetha Signer, fille de Johann Jakob, propriétaire d'un atelier de finissage. Après une formation commerciale à Trieste, M. entra dans l'affaire paternelle et prit en 1879 la direction de l'atelier de finissage Würzer à Hérisau avec le soutien de son beau-frère Johann Jakob Signer; il en fit une entreprise florissante sous le nom de Meyer & Co. L'établissement resta aux mains de la famille jusqu'en 1926. M. fut conseiller communal (exécutif) à Hérisau (1853-1867), député au Grand Conseil d'Appenzell Rhodes-Extérieures (1859-1860, 1862-1867 et 1873-1893), capitaine du pays (1867-1871) et vice-landamman (1871-1872). Il renonça à cette fonction de son propre gré. Membre de l'administration des assurances (1862-1867 et 1873-1893) et vice-président de l'administration de la Banque cantonale (1876-1893). Il défendit les prétentions territoriales d'Appenzell Rhodes-Extérieures sur le sommet du Säntis. Passionné de botanique et de randonnées en montagne, M. constitua un herbier des plantes de Hérisau.

Sources et bibliographie

  • AJb, 22, 1894, 148-152
  • K.H. Meyer, Einiges aus der Geschichte der Meyer vom Schochenberg, Herisau, 1987, 36-38
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.3.1825 ✝︎ 18.9.1893

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Meyer, Johann Martin", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.08.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007156/2009-08-18/, consulté le 28.11.2020.