de fr it

Frédéric AugusteCramer

27.10.1795 à Nyon, 14.12.1855 à Genève, prot., de Genève, naturalisé français en 1817. Fils de Louis-Gabriel, exilé de Genève à la Révolution. Françoise-Joséphine, fille de Paul Martin. Membre des Gardes d'honneur françaises lors de la campagne de Leipzig en 1813. Licencié en droit de Strasbourg (1818), avocat à Strasbourg, substitut du procureur général à la cour royale de Colmar (1820-1824). Rentré à Genève en 1824, C. gravit les échelons de la judicature avant d'entamer une carrière politique: conseiller représentatif (1825-1831), conseiller d'Etat (1831-1843, démission), syndic de Genève (1840-1841). Député au Grand Conseil (1842-1850). Délégué à la Diète (1828, 1839, 1842). Conservateur, il est partisan du "progrès graduel" préconisé par le syndic Jean-Jacques Rigaud.

Sources et bibliographie

  • Fonds Cramer et fonds Thellusson, AEG
  • M. Cramer, «Frédéric-Auguste Cramer (1795-1855), soldat de l'Empire et syndic de la République», in Bull. de l'Inst. national genevois, 55, 1952, 131-151
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.10.1795 ✝︎ 14.12.1855

Suggestion de citation

Roth, Barbara: "Cramer, Frédéric Auguste", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.03.2004. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007218/2004-03-16/, consulté le 31.10.2020.