de fr it

Johann JakobNef

10.10.1784 à Stein (AR), 23.4.1855 à Hérisau, prot., de Hérisau. Fils de Hans Jakob, agriculteur, maître d'école et surveillant d'orphelinat, et d'Anna Barbara Kern. 1804 Anna Barbara Würzer, fille de Johann Georg, conseiller. A 12 ans, N. aidait son père à l'école tout en suivant des cours privés. Sur recommandation du fabricant textile Laurenz Merz de Hérisau, il devint copiste du Grand Conseil helvétique à Aarau et Lucerne (1798), secrétaire du ministre de la Justice et de la Police (1799), puis secrétaire du sous-préfet de Hérisau Johann Georg Merz, qui l'employa aussi comme commis dans son entreprise (1800-1805). Avec un petit capital, N. fonda en 1805 un commerce de textile. Il fut l'un des premiers à miser sur le métier à point plat; ce choix judicieux lui permit de remettre à son fils en 1848 une affaire florissante. Intendant de l'arsenal (1817-1820), membre (1820-1824) et président (1822-1824) de l'exécutif communal de Hérisau, député au Grand Conseil (1822-1824), capitaine du pays (1824-1826), landamman des Rhodes-Extérieures (1826-1834 et 1840-1842). Délégué à la Diète, membre de diverses commissions fédérales (1825-1831). Libéral, il défendit comme président de la commission constitutionnelle cantonale (1831-1840) la séparation des pouvoirs et les libertés de commerce et d'industrie, d'établissement, de presse et de conscience. Il promut l'instruction publique cantonale (création d'une école réale à Hérisau en 1838) et prit part à la fondation de la Caisse d'épargne de Hérisau (1824) et de la Société industrielle appenzelloise (1826). Il écrivit aussi, sur divers thèmes (histoire, économie, généalogie, climat), des articles pour l'organe de la Société d'utilité publique de Saint-Gall et Appenzell. Il compte parmi ceux qui s'efforcèrent d'engager les Rhodes-Extérieures sur la voie du progrès et de la prospérité. Lieutenant-colonel de 1813 à 1819, il dut répondre devant le tribunal de guerre d'une mutinerie de ses troupes en 1815.

Sources et bibliographie

  • Acom, Hérisau
  • Fonds, StAAR
  • Holderegger, Unternehmer, 87-89
  • Th. Fuchs et al., Herisau, 1999
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 10.10.1784 ✝︎ 23.4.1855

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Nef, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 07.09.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007237/2010-09-07/, consulté le 01.11.2020.