de fr it

JacobZellweger

25.12.1770 à Trogen, 6.4.1821 à Rheineck, prot., de Trogen. Fils de Johannes (->) et d'Anna Hirzel.1793 Anna Barbara Zuberbühler, fille de Johann Georg, médecin et membre du Conseil. Z. fut confié à un précepteur à Trogen avant d'être initié au commerce dans les filiales lyonnaise (1785-1788) et barcelonaise (1788-1789) de l'entreprise paternelle. En 1789, il intégra la maison mère à Trogen avant d'en devenir l'associé (1792). Dès 1802, il dirigea la maison commerciale Zellweger & Comp., d'abord avec son frère Johann Caspar (->), puis en fut seul propriétaire au retrait de ce dernier (1808). Z. siégea au Conseil de Trogen (dès 1790), au Grand Conseil d'Appenzell Rhodes-Extérieures (1796) et fut intendant de l'arsenal en 1798. Sous la République helvétique, il s'exila au Vorarlberg (1798-1801). De retour dans les Rhodes-Extérieures, il connut une rapide ascension politique: député à la Diète helvétique et sénateur (1801), landamman et délégué à la Diète (1802-1818). Ses tendances conservatrices en firent un fédéraliste fervent. Pour cette raison et parce qu'il entretenait des contacts soutenus avec l'Autriche, les Français l'emprisonnèrent pendant trois mois (1802-1803) à Aarbourg, puis parvinrent en 1809-1810 à le placer six mois en résidence surveillée au motif de prétendus liens avec les insurgés tyroliens. Z. représenta la Confédération dans le canton de Saint-Gall (1814-1815) et au quartier général du général Niklaus Franz von Bachmann pendant la sixième guerre de coalition (1815). Dans son canton, il restaura promptement les anciennes institutions et dirigea de manière absolutiste jusqu'à sa destitution en 1818. Son entreprise pâtit de son engagement politique, de l'insuffisance de ses compétences commerciales et de son style de vie fastueux. En 1817, Z. liquida son négoce. La maison qu'il avait fait construire à Trogen (1803-1805), à la fois pour y vivre et pour y mener ses affaires, fut transformée en siège du gouvernement entre 1841 et 1842.

Sources et bibliographie

  • Arch. commerciales Zellweger, livres de comptes, StAAR
  • Correspondance et discours, KBAR
  • W. Schläpfer, Landammann Jacob Zellweger von Trogen, 1770-1821, 1939
  • L. Knüsel, Anna Barbara Zellweger-Zuberbühler (1775-1815), 2008
  • M. Zellweger, «Konkurs im Ostschweizer Textilhandel 1817», in Wirtschaftsrechtsgeschichte der Modernisierung in Mitteleuropa, éd. L. Gschwend, R. Pahud de Mortanges, 2009, 171-187
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Zellweger, Jacob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.12.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007240/2013-12-11/, consulté le 28.11.2020.