de fr it

LudwigAuf der Maur

25.8.1779 à Naples, 2.12.1836 à Schwytz, cath., de Schwytz. Fils de Josef Franz (Don Francesco), lieutenant-colonel, au service d'Espagne et de Naples. 1803 Agnes Reding von Biberegg. Page à Naples, puis officier au service de Sardaigne. Revenu à Schwytz, A. fut aide de camp du commandant Aloys von Reding lors de l'invasion française en 1798. Lors du soulèvement contre le gouvernement helvétique en 1802 (guerre des Bâtons), il commanda les Schwytzois; il était à la tête de l'armée fédéraliste qui prit Fribourg en octobre 1802. Le 25 octobre 1802, il fut nommé porte-enseigne et directeur de l'arsenal de Schwytz, fonctions alors honorifiques. De novembre 1802 à février 1803, il fut prisonnier des Français à Aarbourg, avec Alois von Reding, dont il sera plus tard le rival politique. Capitaine de Schwytz dès 1803. Vice-landamman (1813-1815, 1824-1825). Délégué à la Diète. Commandant du régiment catholique suisse aux Pays-Bas (1816-1821). Officier recruteur dans le cadre des capitulations militaires schwytzoises avec le royaume des Deux-Siciles. Comte palatin pontifical et chevalier de l'Eperon d'or. Il fit en 1808 l'acquisition de l'île de Schwanau et prit le nom de chevalier de Schwanau.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 11, 47-50
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 25.8.1779 ✝︎ 2.12.1836