de fr it

VienneF

Ville de la vallée du Rhône (dép. Isère), ancienne capitale des Allobroges, siège d'archidiocèse jusqu'en 1801. Le caractère métropolitain de l'Ecclesia Viennensis, région dans laquelle le christianisme pénétra très tôt (milieu du IIe s.), est attesté pour la première fois au concile de Turin en 398. Son ressort a connu diverses vicissitudes dues à la rivalité entre les évêques d'Arles et de V. Rattaché à V. en 398, puis à Arles en 417, le diocèse de Genève redevint suffragant de V. en 450 (avec Valence, Grenoble et Tarentaise) et le resta jusqu'au concordat de 1801, lorsque l'archidiocèse fut supprimé de droit (de fait en 1790). Le diocèse de Sion fut peut-être suffragant de V. du VIe au VIIIe s., époque à laquelle il fut rattaché (avec Aoste) à la métropole de Tarentaise, séparée de V. entre 794 et 810/811.

Sources et bibliographie

  • HS, I/3, 331-356
  • Catholicisme: hier, aujourd'hui, demain, 15, 2000, col. 1078-1092 (surtout col. 1079)
  • LThK, 10, 32001, col. 777-778
Liens
Notices d'autorité
GND