de fr it

Sankt WolfgangZG

Hameau de la comm. de Hünenberg ZG et chapellenie, au-dessus de la Totenhalde (dont le nom est attesté en 1364, où les Zougois furent défaits par les Habsbourg en 1388). La ville de Zoug fit construire en 1475, sur une colline d'importance stratégique et bien reliée aux axes routiers, une église de style gothique tardif, probablement afin de renforcer sa position dans les bailliages. Le sanctuaire, peut-être doté d'un cimetière, fut un lieu de pèlerinage important jusqu'au XIXe s. Au spirituel, S. était une chapellenie dépendant de la paroisse de Cham (deux prébendes y furent instituées en 1495). Elle administrait elle-même ses revenus dans la région de l'Ennetsee et possédait un grenier en ville de Zoug. L'administrateur paroissial, nommé par Zoug, était en même temps seigneur justicier d'Oberrüti dans le bailliage de Meienberg (Freie Ämter), où la ville avait acquis au nom de l'église de S. la basse justice et le patronage (1498). Sur le plan politique, le village fut une enclave de la ville de Zoug depuis 1630, qui ne céda ce territoire à Hünenberg qu'en 1934. Une auberge est mentionnée en 1479. Une fête de tir de la Suisse centrale eut lieu à S. en 1507. Au XVIe s., le village joua un rôle important comme lieu de ralliement des mercenaires, qui y tinrent une grande assemblée en 1512.

Sources et bibliographie

  • A. Baumgartner, Herrschaftswandel und Gemeindebildung im Zuger Ennetsee 1300-1550, mém. lic. Zurich, 1997