de fr it

DanielVasserot

dans la vallée dauphinoise du Queyras, après 9.2.1726 à Offenbach-sur-le-Main, protestant, habitant (1691), puis bourgeois (1699) de Genève. Fils d'Antoine Vasserot. 1691 Louise Rolland (Rouleau), fille de Jean Rolland (Rouleau), de Nonières, dans le Dauphiné. Réfugié huguenot à Genève, Daniel Vasserot, dit l'Aîné, implanta dès 1692 une fabrique d'indiennes aux Eaux-Vives. Il associa à son activité ses neveux Vasserot et Antoine Fazy, ainsi que d'autres réfugiés du Dauphiné, dont son homonyme (1659-1733, dit le Jeune), qui dirigèrent plus tard les fabriques des Eaux-Vives et des Pâquis. Ayant subi des revers, il quitta la société Vasserot et Cie en 1711, puis, en 1718, rejoignit des membres de sa famille dans la communauté huguenote d'Offenbach, dans le Hesse, confiant à Fazy le soin de liquider ses affaires.

Sources et bibliographie

  • Deonna, Henry: «Une industrie genevoise de jadis. Les indiennes», in: Genava. Bulletin du Musée d'art et d'histoire, 8, 1930, pp. 185-245.
  • Mottu-Weber, Liliane: «Marchands et artisans du second Refuge à Genève», in: Sautier, Jérôme; Martin, Louise et al.: Genève au temps de la Révocation de l'Édit de Nantes, 1680-1705, 1985, pp. 330-334.

Suggestion de citation

Mottu-Weber, Liliane: "Vasserot, Daniel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.08.2013. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007405/2013-08-29/, consulté le 29.10.2020.