de fr it

Unterallmeind

Corporation (comm. bourgeoise) remontant à la communauté des gens d'Arth. Lorsque au cours du XIVe s., Arth fut intégré comme quartier au Pays de Schwytz, l'U. devint le pendant de l'Oberallmeind de Schwytz, tout en gardant son indépendance. On place sa fondation en 1354, un an après que les communiers se furent affranchis de la seigneurie foncière de la margrave Marie de Bade. Ses biens comprennent le flanc sud du Rossberg et le flanc nord du Rigi, ainsi que l'alpage de Fronalp à Stoos, sans doute héritage de l'époque des Lenzbourg. De 1836 à 1882, l'U. et l'Oberallmeind formèrent une corporation commune, pour mieux défendre leurs anciens privilèges et possessions face au canton et au district de Schwytz. L'U., qui possède 16km2 de forêts et 10km2 d'alpages, réunit 700 bourgeois issus de dix-huit familles et admet les femmes depuis 1993; celles-ci peuvent transmettre leur droit de bourgeoisie depuis 2007.

Sources et bibliographie

  • StASZ
  • Verwaltungskanzlei der Untrallmeind, Arth
  • R. Sidler, Die schwyzerische Unterallmeindkorporation in ihrer rechtlichen Abgrenzung gegenüber dem alten und neuen Lande Schwyz, 1956
  • W. Eigel, E Ketterer, Unterallmeind-Korporation Arth, 2005

Suggestion de citation

Wyrsch, Franz: "Unterallmeind", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.01.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007421/2014-01-14/, consulté le 05.12.2020.