de fr it

Siebnen

Localité partagée entre les trois comm. de Schübelbach, Galgenen et Wangen SZ, distr. de la Marche. Village-rue au croisement de la route de Wangen vers le Wägital et de la route cantonale Altendorf-Reichenburg. Elle comprend trois fractions: S.-Schübelbach, S.-Galgenen et S.-Wangen. 972 Sibineihha. 450 hab. en 1799 (S.-Schübelbach), 2000 en 1927, 4237 en 1970, 5814 en 1995, 6850 en 2009. Fortification au Sagibügel (à l'entrée du Wägital, sur la rive ouest de l'Aa) dès le XIIe s. av. J.-C. et jusqu'à l'époque romaine. En 972, le roi de Germanie Otton II confirma à l'abbaye d'Einsiedeln des possessions foncières à S. (un chevalier de S. les administrait en 1190). Les abbayes de Pfäfers, Schänis et Rüti y avaient aussi des terres au Moyen Age. Un moulin est mentionné en 1178 et en 1343. Le pont de S., cité dès 1450, était le seul à franchir l'Aa. Une forge est mentionnée dès 1450, une auberge dès 1560 et la foire anuelle au bétail et aux chevaux dès 1737. Le consortage de S. apparaît après 1540. Au bas Moyen Age et à l'époque moderne furent émis des règlements sur le flottage, traitant aussi des barrages et de la récupération du bois flottant.

La chapelle Saint-Nicolas, construite au XIIIe s. et mentionnée pour la première fois en 1353, bénéficia des largesses de la famille Marschalk. Elle était fréquentée par les pèlerins de Saint-Jacques. En 1370, elle apparaît comme filiale de Tuggen. Elle fut reconsacrée en 1606, sans doute à l'occasion d'une reconstruction du chœur. Agrandie en 1676, elle appartient depuis plusieurs siècles au consortage de S. Jusqu'en 1905, les catholiques de S. se rendaient dans les églises de Galgenen, Schübelbach et Wangen. La nouvelle église du Sacré-Cœur, où la messe fut célébrée pour la première fois en 1926, fut érigée en paroissiale en 1927. La paroisse protestante, fondée en 1868 (la première du canton de Schwytz), se dota d'un temple en 1875-1878, avec l'aide de l'industriel Caspar Honegger.

En 1834, Honegger installa un tissage mécanique. Il y adjoignit en 1842 un atelier que la guerre du Sonderbund l'obligea ensuite à déplacer à Rüti. C'est à son initiative, en 1852, que fut canalisé le Mühlebach, au bord duquel il fit construire en 1852-1854 une filature de coton, et que fut régularisé le cours de l'Aa sur 2,4 km en 1869. Le tissage et la filature furent de 1883 à 1979 propriété de la société Wirth & Cie. En 1896, Johann Peter Rüttimann ouvrit une fabrique de meubles. S. abrite depuis 1925 le siège des Forces motrices du Wägital. La croissance économique dans les secteurs secondaire et tertiaire (trafic postal, tourisme dans le Wägital principalement) et la forte augmentation de la surface bâtie et du trafic entraînèrent dès 1830 une extension continue des infrastructures de transport (route cantonale Altendorf-Reichenburg, route du Wägital avec liaison vers la gare de S.-Wangen sur la ligne Zurich-Coire, A3). L'école secondaire de la Marche supérieure fut fondée en 1875 avec le soutien de Honegger. L'école secondaire a été construite en 1975.

Sources et bibliographie

  • J. Mächler, Geschichte der Gemeinde Schübelbach, 1979
  • MAH SZ, N.S., 2, 1989, 367-408
  • E. Jäger, «Siebnen», in MHVS, 100, 2008, 416-419