de fr it

Hirschberg

Vaste territoire à l'habitat dispersé, situé sur les coteaux de la commune appenzelloise d'Oberegg, dans les Rhodes-Intérieures. La première mention du toponyme (Hirsberg) remonte au XIe siècle. Pendant les guerres d'Appenzell (1401-1429), Hirschberg fit partie de la rhode de Trogen et donc du pays d'Appenzell. Un document de 1470 concernant les chemins et routes désigne comme «communauté sur le Hirschberg» la région s'étendant sur les communes de Reute et Walzenhausen dans les Rhodes-Extérieures, ainsi que sur celle d'Oberegg, dans les Rhodes-Intérieures. Après 1597, le territoire fut divisé en deux parties, Oberhirschberg et Unterhirschberg, comptant chacune pour un douzième de la rhode de Trogen. Elles élisaient leur propre capitaine et furent chacune représentées aux Grand et Petit Conseils. L'agriculture (cultures céréalière et fruitière, viticulture et élevage) était prépondérante avec l'industrie textile à domicile (travail à domicile; tissage, plus tard broderie au crochet).

Les habitants d'Oberhirschberg dépendaient des paroisses de Berneck, Marbach ou Altstätten dans la vallée du Rhin, ceux d'Unterhirschberg de Sankt Margrethen. La complexité politique et religieuse, ainsi que la mixité confessionnelle depuis la Réforme (420 protestants et 434 catholiques vers 1600), aboutirent suite au partage du pays d'Appenzell en 1597 à une solution particulière: les catholiques dépendaient juridiquement d'Oberegg (Rhodes-Intérieures), alors que les protestants relevaient de Reute (Rhodes-Extérieures). Lors de cet arrangement, on renonça à fixer la frontière et il fallut attendre 1870 pour y procéder, sur l'intervention de la Confédération, ce qui nécessita un échange de parcelles. La construction d'églises locales et le détachement d'avec les paroisses du Rheintal provoquèrent une émancipation politique qui aboutit aux communes actuelles. Le Unterhirschberg fut intégré en 1638 à ce qui devint Walzenhausen. Les protestants d'Oberhirschberg firent partie dès 1688 de la paroisse (Kirchgemeinde) et de la commune de Reute, tandis que les catholiques formaient avec le village voisin d'Oberen-Egg la demi-rhode d'Oberegg-Hirschberg. Celle-ci devint la commune et district d'Oberegg en 1872 avec l'entrée en vigueur de la Constitution des Rhodes-Intérieures.

Sources et bibliographie

  • Rohner, Josef: Die Geschichte der Gemeinde Reute, App. A. Rh., 1954.
  • Schläpfer, Walter: Appenzell Ausserrhoden. Von 1597 bis zur Gegenwart, 1972 (Appenzeller Geschichte, 2).
  • Fischer, Rainald: Die Kunstdenkmäler des Kantons Appenzell Innerrhoden, 1984.
  • Züst, Ernst; Eggenberger, Peter; Züst, Walter: Chronik der Gemeinde Walzenhausen, 1988.
Complété par la rédaction
  • Hänggi-Aragai, David; Fuchs, Thomas: Oberegger Geschichte. Der äussere Landesteil von Appenzell Innerrhoden, 2018 (Innerrhoder Schriften, 18).
En bref
Première(s) mention(s)
XIe siècle: Hirsberg
Indexation thématique
Régions / Région, paysage

Suggestion de citation

Bischofberger, Ivo: "Hirschberg", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.12.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007454/2007-12-18/, consulté le 27.10.2021.