de fr it

Berghof

Ancienne communauté (Genossenschaft B.), circonscription (Steuerbrief B.) dès 1780, puis commune LU, supprimée en 1836. Appelé aussi Hof (ou Höfe) am Berg, ce groupe de hameaux et de fermes isolées est situé entre les lacs de Sempach et de Baldegg, sur des collines au nord de Rothenburg. D'abord rattaché aux bailliages habsbourgeois de Sempach et de Richensee, B., avec tribunal à Ludiswil et gibet à Tempikon, devint au XIVe s. (et resta jusqu'en 1798) une partie du bailliage de Rothenburg, et, avec lui, passa à Lucerne en 1395/1415. Au Moyen Age, de nombreuses institutions ecclésiastiques y avaient des propriétés. L'église paroissiale était à Römerswil; Hildisrieden eut en 1516 chapelle et chapelain. Dès le XVIe s., les enclosures firent disparaître l'assolement. En 1799, les hameaux furent transformés en municipalités avec une autonomie restreinte, qui formèrent ensuite, avec Neudorf, la juridiction de Hildisrieden. De 1808 à 1819, Ludigen fut rattachée à la commune de Münster (auj. Beromünster). Le 2 décembre 1836, le gouvernement décida de partager B. entre les communes de Hildisrieden, Rain et Römerswil.

Sources et bibliographie

  • F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977
  • G.P. Marchal, Sempach 1386, 1986
  • A. Ineichen, Innovative Bauern, 1996