de fr it

Sankt MargrethenLU

Hameau sur le lac de Sempach appartenant en partie à la comm. de Nottwil LU, en partie à celle d'Oberkirch LU. Un premier édifice religieux y fut érigé au IXe/Xe s., probablement comme église privée d'un domaine seigneurial (Fronhof). Il est mentionné en 1275 et 1297 sous le nom d'ecclesia in Tannen (avec un prêtre séculier) et à partir de 1370 comme chapelle filiale de Sursee. En 1295, les seigneurs de Reinach en détenaient la collation et l'avouerie. Au plus tard depuis le XIVe s., S. releva de la basse juridiction de Tannenfels. En 1474, les Reinach cédèrent la chapelle à la confrérie et chapellenie Saint-Sébastien de Sursee; le bénéfice fut supprimé. Un pèlerinage est mentionné en 1479. La chapelle, reconstruite vers 1480-1490, fut une enclave de la paroisse de Sursee jusqu'en 1989; elle appartient depuis lors au Centre suisse des paraplégiques de Nottwil et relève de la paroisse de Nottwil.

Sources et bibliographie

  • Nottwil, Kapelle St. Margrethen, 1993