de fr it

Neunkirchbailliage

En 1525, l'évêque de Constance vendit à la ville de Schaffhouse la bourgade de Neunkirch, qui constitua dès lors un bailliage avec Hallau et Grafenhausen. En 1530, Schaffhouse céda par échange aux comtes de Lupfen ses droits sur Grafenhausen, obtenus après la sécularisation de l'abbaye d'Allerheiligen. Le bailliage (Obervogtei, Landvogtei dès 1659) comprenait en 1559, outre Neunkirch (avec Ergoltingen), Hallau et Oberhallau, les villages de Gächlingen, Siblingen, Trasadingen et Wilchingen, ainsi que les domaines de Haslach, Wunderklingen et Wetzenhofen. En 1580, Osterfingen, avec le domaine de Rossberg, fut le dernier village à être rattaché au bailliage de Neunkirch, qui fut supprimé en même temps que les autres bailliages schaffhousois en 1798. Le bailli, qui résidait au château de Neunkirch, était en fonction pour une durée de trois, puis de six ans. Désigné par le Petit Conseil de Schaffhouse jusqu'à la révision de la "Constitution" en 1688, il fut ensuite choisi par tirage au sort. Il rendait la basse justice, exerçait les pouvoirs suprêmes de police et administrait le domaine de la ville. Dès 1526, le bailli fut secondé par deux adjoints (Oberverordnete ou Oberherren); par la suite cette fonction fut toujours assumée par les deux bourgmestres de Schaffhouse.

Sources et bibliographie

  • C.A. Bächtold, Wie die Stadt Schaffhausen ihre Landschaft erwarb, 1901
  • K. Bächtold, Beiträge zur Verwaltung des Stadtstaates Schaffhausen von der Reformation bis zur Revolution, 1947

Suggestion de citation

Wendler, Ulf: "Neunkirch (bailliage)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 01.11.2019, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007548/2019-11-01/, consulté le 29.10.2020.