de fr it

Mont-le-Vieux

Ancienne seigneurie et château, comm. Essertines-sur-Rolle VD. Connu dès 1179, le château fut enlevé à la famille de Cossonay-Prangins par Amédée V de Savoie en 1293. Châtellenie des seigneurs de Savoie-Vaud, la seigneurie est ensuite inféodée à Guillaume de la Baume, seigneur d'Aubonne (1359), puis passe avant la fin du siècle aux Viry qui lui annexent le château de Rolle (1455). S'étendant du lac Léman au pied du Jura, la seigneurie est vendue en 1528 au duc Charles III de Savoie, puis par lui à Nicolas de Diesbach. En 1558, Hans Steiger, déjà seigneur de Mont-le-Grand, rachète M. qui passe au XVIIIe s. aux Kilchberger. On distingue encore les ruines du château (donjon du XIIIe s.), brûlé par les Suisses en 1475.

Sources et bibliographie

  • F.-O. Dubuis, «Le bourg et le château de Mont-le-Vieux», in RHV, 1950, 49-68, 161-203
  • L. Blondel, Châteaux de l'ancien diocèse de Genève, 1956, 444-449 (21978)
  • D. de Raemy, Châteaux, donjons et grandes tours dans les Etats de Savoie (1230-1330), 2004, 109-110