de fr it

LesOrmonts

Affiche touristique pour le train des Ormonts, vers 1925 (Bibliothèque nationale suisse).
Affiche touristique pour le train des Ormonts, vers 1925 (Bibliothèque nationale suisse). […]

Vallée des Alpes vaudoises constituée des comm. d'Ormont-Dessous et d'Ormont-Dessus. 1200 Ormont, ancien nom all. Ormund, Ulmenthal. D'une superficie d'environ 125 km², couvrant le bassin de la Grande-Eau, la vallée débouche dans la plaine du Rhône à Aigle. Le col du Pillon la met en communication avec l'Oberland bernois, le col des Mosses avec le Pays-d'Enhaut. Depuis 1971, la route du col de la Croix relie les stations des Diablerets et de Villars-sur-Ollon (comm. Ollon). Au Moyen Age, la vallée, qui dépendait de l'abbaye de Saint-Maurice, passa sous la domination de divers vassaux de la maison de Savoie (Pontverre, Saillon, Thomé). Lors des guerres de Bourgogne, les Bernois descendirent sur Aigle pour intercepter les renforts de Charles le Téméraire; ils prirent possession de la région et firent des O. l'un des quatre mandements du gouvernement d'Aigle (1475-1798). En 1798, les Ormonans combattirent les troupes révolutionnaires. Les O. forment un cercle du district d'Aigle depuis 1798 et furent le siège d'une préfecture de 1832 à 1886. Paroisse avant 1287, desservie par l'église Saint-Maurice de Cergnat (comm. Ormont-Dessous), la vallée se scinda en paroisses d'Ormont-Dessus et d'Ormont-Dessous en 1480, puis définitivement à la Réforme. Celle-ci fut imposée en 1529 malgré une forte résistance de la population. Les O., caractérisés par leur habitat dispersé et un très grand morcellement de la propriété, pratiquèrent un système complexe de migrations pastorales saisonnières ("remuages"). Céréales et pommes de terre, cultivées parfois jusqu'à 1400 m, firent place à l'élevage dès la fin du XIXe s. L'ouverture de la route Aigle-Le Sépey (1839)-Les Diablerets (1871) désenclava la vallée. En 1914, la ligne de chemin de fer Aigle-Sépey-Diablerets contribua au développement des sports d'hiver et à la construction d'hôtels et de résidences secondaires, faisant du tourisme l'une des principales ressources de la région.

Sources et bibliographie

  • P. Anex et al., La vallée des Ormonts, 1994
  • L. Desponds et al., Union et concorde, 1998
  • D. Raymond, Les maisons rurales du canton de Vaud, 2, 2002, 45-51
Liens
Notices d'autorité
GND