de fr it

LeLanderonchâtellenie

Châtellenie du comté de Neuchâtel, située au pied du Jura, à la frontière de l'ancien évêché de Bâle. Elle comprenait le bourg du L., les villages de Cressier, d'Enges, de Lignières, de Combes et divers hameaux. Créée vers 1340 avec le bourg du L., assujettie au duc d'Autriche dès 1358, donnée à titre de baronnie à Varenne, fille du comte Louis de Neuchâtel en 1373, elle fut réunie à la directe en 1415. Après la Réforme, seul territoire catholique de la principauté, Lignières s'en étant détaché. Un châtelain la dirigeait, assisté d'un receveur (1357-1663) et d'un maire (1338-1464). La cour de justice formée des douze membres du Petit Conseil du L. avait des compétences civiles et criminelles. La châtellenie fut supprimée en 1848.

Sources et bibliographie

  • M. Delarageaz-Ryser, L'administration des droits seigneuriaux dans la châtellenie du Landeron au milieu du XIVe s., mém. lic. Neuchâtel, 1974
  • J. Bujard et al., Le Landeron, 2001