de fr it

Château-Blanc

Fief et château à Villette, comm. de Thônex GE, appartenant aux Villette. Il fut pris à Aymon et Mermet de Villette par le comte de Genève en 1305, saccagé par les Genevois en 1536. Il passe aux Rossillon au XVIe s. qui le reconstruisent, à Muffat de Saint-Amour (1737), puis aux Blonay (1787). Le bâtiment aurait compté 365 fenêtres. A la Révolution, le domaine fut confisqué et vendu comme bien national en 1796. Le peintre Firmin Massot l'acquit en 1818 et y travailla avec Amélie Romilly. Acheté par les Saladin-Naville (1832), il échut aux Trembley-Naville en 1851. Le château fut démoli la même année pour faire place à une maison de campagne ― le "Parc" ― due à l'architecte Johann Heinrich Bachofen.

Sources et bibliographie

  • L. El-Wakil, Bâtir la campagne, 2 vol., 1988-1989
  • D. Hiler et al., Hist. de Thônex, 1989