de fr it

Sax-Forstegg

Seigneurie médiévale, bailliage zurichois (1615-1798), partie du canton de la Linth (1798-1803), puis du canton de Saint-Gall (distr. de Sargans de 1803 à 1831, de Werdenberg de 1831 à 2002, auj. région de Werdenberg). Territoire à la topographie accidentée entre le Rhin (445 m) et l'Alpstein (Kreuzberge, 2059 m), correspondant en gros à celui de la commune de Sennwald. 1800 hab. environ en 1615, 2266 en 1741. La seigneurie des barons de Sax dans le Rheintal fut constituée au début du XIIIe s. La seigneurie de Hohensax fut vendue aux Habsbourg en 1393 déjà. En 1517, la seigneurie de S. englobait les villages de Sax, Frümsen, Salez, Haag, Sennwald (dès 1396) et Lienz (partie supérieure, 1517). Les barons von Sax y détenaient la haute justice et la souveraineté militaire. Les sujets ne purent commencer à s'affranchir de leurs charges féodales qu'au XVIe s. En dépit de la résistance de Haag, la Réforme fut définitivement adoptée en 1564. Zurich acquit la seigneurie en 1615, surtout pour des motifs de politique confessionnelle. Le bailli résidait au château de Forstegg; son mandat fut d'abord de six ans et, dès 1717, de neuf ans. Il s'agissait toujours d'un Zurichois. Le landamman, élu par le Petit Conseil de Zurich parmi trois autochtones proposés par le bailli, assistait ce dernier dans ses tâches administratives et présidait le tribunal pénal. D'autres charges étaient celles de secrétaire baillival, de sautier et de messager. Quelque 300 hommes pouvaient être appelés sous les armes; leur capitaine était soit le bailli lui-même, soit un officier qu'il désignait. Au XVIIIe s. surtout, la seigneurie fut éprouvée par les débordements du Rhin. La population vivait de l'élevage bovin et chevalin, ainsi que de l'économie alpestre, à quoi s'ajoutaient les transports et le service étranger. En 1712, environ 200 personnes émigrèrent en Prusse orientale.

Sources et bibliographie

  • H. Kreis, Die Freiherrschaft Sax-Forstegg als zürcherische Landvogtei, 1923
  • A.-M. Deplazes-Haefliger, Die Freiherren von Sax und die Herren von Sax-Hohensax bis 1450, 1976