de fr it

Bernhardzell

Comm. bourgeoise, paroissiale et scolaire de la comm. de Waldkirch SG, située entre la Sitter et le Tannenberg. 898 Pernhartescellam. 647 hab. en 1825 (paroisse cath.), 678 en 1950, 860 en 1990. Salomo III, évêque de Constance et abbé de Saint-Gall, incorpora B. en 898 à l'église Saint-Magnus, érigée par lui dans la ville de Saint-Gall. Cédé en gage aux seigneurs de Griesenberg en 1302, le bailliage de B. (coutumier de 1393) fut racheté en 1394 par le couvent de Saint-Gall et resta jusqu'en 1798 une capitainerie dépendant de la juridiction abbatiale, rattachée au Landshofmeisteramt (bailliage du gouverneur). Après un passage temporaire à la Réforme (1528-1531), B. fut détachée en 1531 de l'église Saint-Magnus, restée protestante, et devint en 1548 une paroisse catholique. L'actuelle église Saint-Jean-Baptiste fut construite de 1776 à 1778 par Johann Ferdinand Beer. Ce magnifique édifice en croix grecque s'enrichit d'un plafond peint dû à Franz Ludwig Herrmann et de stucs rococo de Peter Anton Moosbrugger. B. fut réunie en 1803 à Waldkirch pour former la commune de ce nom.

Sources et bibliographie

  • P. Traxler, Chronik von Waldkirch-Bernhardzell, 1991
Liens
Notices d'autorité
GND