de fr it

Kriessern

Village de la comm. d'Oberriet (SG), dans la plaine du Rhin, formant une comm. ecclésiastique, scolaire et bourgeoisiale. L'habitat ancien longe irrégulièrement la route Oberriet-Au (SG). 1164 Criessa, 1229 Criesserun, 1274 Kriechseron. 256 hab. en 1798, 620 en 1900, 1171 en 1980, 1468 en 2000. Au Moyen Age, K. fut le centre d'un domaine impérial homonyme; tous deux passèrent en 1486 à l'abbé de Saint-Gall. Une chapelle dépendant de Montlingen date du bas Moyen Age. L'école fut fondée vers 1730 et la paroisse catholique en 1734 (de nouvelles églises furent bâties en 1767 et 1895-1898). La fertilité des terrains alluviaux autorisait diverses cultures. Exploitations de tourbières et de prairies à litière dans le marais de l'Isenriet (assaini par des améliorations foncières entre 1941 et 1955). Il y avait quelques artisans et dès 1870 des ateliers de broderie mécanique. Au bac succéda un pont (1876). La correction du Rhin et de ses affluents permit de conjurer les dangers d'inondation, accrus dès le milieu du XVIIIe s., et de contrer la montée de la nappe phréatique (XIXe s.). Si la crise de la broderie entraîna à partir de 1920 une période de marasme économique, le raccordement à l'autoroute A13 favorisa l'essor du village.

Sources et bibliographie

  • J. Hardegger, H. Wartmann, éd., Der Hof Kriessern, 1878
  • W. Langenegger, Geschichte des Reichshofes Kriessern, 1979
Liens
Notices d'autorité
GND