de fr it

Montlingen

Village de la comm. d'Oberriet (SG), situé au bord du Rhin. Commune scolaire et bourgeoisiale, paroisse (avec Eichenwies). 842/845 Monticulus, 1155 Montigels. 353 hab. en 1680, 710 en 1798, 973 en 1900, 1511 en 1980, 1690 en 2000. Mentionnée en 1217, reconstruite entre 1504 et 1506 et agrandie en 1673-1674, l'église Saint-Jean-Baptiste fut le centre ecclésiastique du domaine impérial de Kriessern. Ce dernier dépendit dès 1486 de l'abbaye de Saint-Gall, tandis que la collature appartint jusqu'en 1773 au comte de Hohenems. La première école fut fondée vers 1720. L'habitat ancien consistait essentiellement en fermes à cour ouverte au pied du Montlingerberg. Exposées aux crues dès 1750 et à la montée de la nappe phréatique au XIXe s., les maisons furent sauvées par la correction du Rhin et de ses affluents. La carrière exploitée dès 1862 pour ces travaux, la broderie mécanique (dès 1875) et le pont sur le Rhin (1876) favorisèrent l'essor économique de M. jusqu'en 1920, avant une période de stagnation. La zone industrielle du Letzau, qui se développe hors du village depuis 1970, indique une reprise de la conjoncture.

Sources et bibliographie

  • P. Staerkle, Die Pfarrkirche St. Johann zu Montlingen, 1959
  • A. Loser, Pfarrkirche St. Johannes der Täufer Montlingen, 1998