de fr it

Ricken

Village situé dans les communes de Wattwil et de Gommiswald SG. Jusqu'en 2012, la partie appartenant à cette dernière se trouvait sur le territoire d'Ernetschwil. Sur les hauteurs du col du Ricken, le village est traversé par le Rickenbach, qui marque la limite entre les deux communes. La première mention de Rikken en 1471 dans une description des frontières entre le Toggenbourg et Uznach peut désigner aussi bien le col qu'un habitat. 71 hab. en 1827, 233 en 1990, 258 en 2008. Dès le Moyen Age, des routes commerciales et des chemins de pèlerinage franchissaient la croupe du Ricken. Le couvent de Berg Sion, fondé par le curé Joseph Helg, fit édifier une chapelle à R. en 1771. A l'instigation de Helg, le village construisit une église en 1783. Au spirituel, R., qui relevait auparavant de Wattwil, devint paroisse en 1786. La construction de routes en provenance de Schmerikon (1788) et de Wattwil (1786-1792) et l'instauration d'un service de diligence (apr. 1800) sont à l'origine d'un essor économique et démographique qui ne fut freiné que par l'ouverture du tunnel du Ricken en 1910. Aux XIXe et XXe s., le tourisme et l'agriculture prédominaient. Le car postal Uznach-Wattwil dessert le village depuis 1923. L'école, fondée en 1786, fusionna en 1971 avec celle de Wattwil.

Sources et bibliographie

  • H. Büchler, Das Dorf Ricken, [1991]