de fr it

Vättis

Comm. bourgeoise de la comm. de Pfäfers SG; le village se situe au point le plus méridional de la vallée de la Tamina, à l'embranchement des routes du val Calfeisen et du col du Kunkels. 1220 Vetins, rom. Vetten. 436 hab. en 1900, 416 en 2010. Foyer paléolithique au Drachenloch. La découverte de fragments d'armes et de monnaies romaines indique que le Kunkels servit très tôt de voie de passage. L'abbaye de Pfäfers est attestée comme seigneur foncier au XIIIe s.; la haute justice échut aux Confédérés en 1483. Dès le début du XIVe s., des Walser colonisèrent le Vättnerberg et le val Calfeisen. Ils jouissaient de droits spéciaux et érigèrent, sans doute au XIVe s. déjà, la chapelle Saint-Martin (mentionnée en 1432). La paroisse de V., dont Pfäfers détenait le patronage, fut desservie en permanence à partir de 1735; elle devint indépendante à la suppression de l'abbaye (1838). La paroissiale Saint-Agnan, mentionnée en 1050, fut reconstruite en 1695-1697, agrandie en 1724 et dans les années 1862-1864, transformée en 1923 et rénovée en 1975. Le village brûla en 1481, 1561 et 1790. Il fut rattaché à la commune de Pfäfers en 1803. Au début du XXIe s., la majorité des habitants travaillait à l'extérieur. L'économie alpestre et forestière, ainsi que le tourisme jouent un rôle important.

Sources et bibliographie

  • MAH SG, 1, 1951, 256-262
  • A. Zimmermann, éd., Vättis anno dazumal, 1990
  • 300 Jahre Kirche St. Anian, Vättis, 1997