de fr it

AllerheiligenSO

Hameau de la commune de Granges SO, au-dessus de cette localité, à la limite du Jura francophone (ancien nom franç. Tous-Saints). 7 feux et 48 hab. en 1796. A. prit la relève du pèlerinage supprimé par Berne à Oberbüren (comm. Büren an der Aare). Chapelle du XVIe s., agrandie et dotée de trois autels baroques en 1682-1683, flanquée d'une chapelle latérale avec autel rococo en 1754. Johann Theobald Hartmann, chanoine du chapitre Saint-Ours à Soleure, fonda en 1689 une prébende pour un chapelain et un vicaire; la chapellenie, suspendue en 1807, fut réunie en 1869 à la paroisse de Granges. Le couvent de Bellelay, combourgeois de Soleure, voulut construire une filiale à A., mais l'intervention du général des prémontrés fit échouer ce projet en 1695. Franz Anton Zetter et Frank Buchser découvrirent dans la chapelle en 1864 une Madone de Holbein le Jeune (1522), aujourd'hui conservée au musée des beaux-arts de Soleure. Lieu de culte des catholiques-chrétiens de Granges de 1895 à 1902. Point de pénétration des troupes françaises le 2 mars 1798.

Sources et bibliographie

  • W. Strub, Heimatbuch Grenchen, 1949, 695-706