de fr it

Flüh

Village de la comm. de Hofstetten-Flüh SO, dans une cluse. Cercle scolaire, poste de douane. 1451 Jn flühen. Dans l'orbite de Landskron et de Mariastein. Tombes du haut Moyen Age dans la vallée de l'Im. F. fit partie jusqu'en 1515 de la seigneurie de Rotberg. Des bains et un moulin sont mentionnés en 1461. Aux bains, volontiers fréquentés par les Bâlois, était adjointe une auberge (1580), appelée le Bœuf rouge (Roter Ochsen) en 1692; les bâtiments furent reliés en 1721 par une galerie avec pont de danse. L'exploitation thermale, abandonnée au XIXe s., reprit au début du XXe; les bains et la salle de bal furent démolis en 1970. Depuis le Moyen Age sont attestés des fermes, une scierie, quelques artisans, un peu d'industrie et plusieurs auberges. Le chemin de fer de la Birsig atteignit F. en 1888. Construction d'une église œcuménique en 1972.

Sources et bibliographie

  • E. Nussbaumer, Flüh, 1961
  • E. Baumann, Vom solothurnischen Leimental, 1980, 276-288
  • R.M. Kully, Solothurnische Ortsnamen, 2003, 288-291
Liens
Notices d'autorité
GND