de fr it

Balmegg

Seigneurie de ministériaux des Zähringen et château fort (dit Rappenstübli) près de Balm bei Messen, au sud-est du Bucheggberg. H. de Balmegge (1241), dont la veuve Gertrud était apparentée aux barons de Sumiswald, est le seul représentant connu de la famille de B. On ignore la relation entre les châteaux de B. et de Buchegg. Leurs terres se mêlaient étroitement. Après 1276, le château de B. est entre les mains des comtes de Buchegg, qui l'avaient peut-être fondé. En 1311, alors propriété de Burkard Senn de Münsingen, beau-frère du comte Hugo von Buchegg, il fut détruit par les Soleurois et les Bernois, mais bientôt reconstruit. Hugo von Buchegg, reçu bourgeois de Berne, conclut en 1335 un contrat qui mettait à la disposition de la ville (en cas de danger) les châteaux de B., Buchegg et Alt-Signau. La seigneurie de B. connut le même sort que celle de Buchegg: à la mort de Hugo von Buchegg (1347), elle passa par héritage aux Senn et aux Signau. A nouveau détruit en 1383 pendant la guerre de Kibourg, le château devint, avec celui de Bucheggberg, propriété de Soleure en 1391.

Sources et bibliographie

  • H. Sigrist, «Die Grafen von Buchegg», in Jurablätter, 35, 1973, 57-73
  • SolGesch., 1