de fr it

Baldern

Site d'un château fort sur la chaîne de l'Albis, comm. de Stallikon ZH, exploré superficiellement en 1860, non fouillé, dont on reconnaît encore quelques murs et les deux aires, séparées par un fossé, de 40 m sur 40 et de 74 m sur 45. La pente le défendait à l'est et à l'ouest. Au nord et au sud, il y avait des fossés-gorges, simples et doubles. B. n'est pas mentionné dans les sources écrites. Seul est attesté, dans la seconde moitié du XIIIe s., le nom de nobles de Baldern. La prétendue conquête de B. lors de la guerre privée des Regensberg, vers 1267-1268, est une erreur due au chroniqueur Heinrich Brennwald.

Sources et bibliographie

  • I. Bauer et al., Uetliberg, Uto-Kulm, 1991, 286
Liens
Notices d'autorité
GND