de fr it

Greifenberg

Ancien château-fort, comm. Bäretswil ZH, situé au lieudit Stollen. Deux fossés latéraux partagent le site en trois collines. Sur l'une d'elles se trouvaient un donjon, un logis et une ferme, aujourd'hui disparus. 1223 Gryffenberg. Le château fut détruit par les troupes schwytzoises en 1444. Encore cité comme ancien château fort en 1552, il ne subsistait plus qu'à l'état de ruine vers 1800. Fief de l'abbaye de Saint-Gall, il fut, avec les droits de justice y afférents, inféodé aux comtes de Rapperswil au XIIIe s., puis aux chevaliers de Hinwil aux XIVe et XVe s. La seigneurie comprenait toute la commune actuelle de Bäretswil et quelques fermes de celles de Bauma et Hinwil. Hans Bosshard von Bäretswil, riche campagnard, puis son frère Anton, en furent investis entre 1507 et 1560. En 1567, le fief fut repris par les Blarer von Wartensee, qui y associèrent des droits de basse justice déjà en leur possession en créant ainsi le domaine seigneurial de Kempten-G.-Werdegg. Aux XVIIe et XVIIIe s., ventes et successions le divisèrent en quatre parts, aux mains de familles patriciennes zurichoises, les Escher von Luchs, Stucki, Schmid et von Meiss. Jusqu'à sa suppression en 1798, cette seigneurie fut la plus étendue parmi celles de Zurich en mains privées. En 1780, elle regroupait 4240 habitants, dont plus de la moitié vivait dans l'ancienne seigneurie de G.

Sources et bibliographie

Suggestion de citation

Müller, Ueli: "Greifenberg", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 30.11.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007823/2006-11-30/, consulté le 04.12.2020.