de fr it

Hegi

Domaine, seigneurie, bailliage et château, auj. partie de la comm. de Winterthour ZH. On ne trouve de traces tangibles du domaine de H., appartenant au chapitre collégial de Saint-Pierre à Embrach, que dans la seconde moitié du XIVe s. Les droits du prévôt, des officiers et des sujets du chapitre figurent dans le coutumier de 1396. La structure ancienne du domaine (domaine du cellérier, manse, Schupposen) fut abandonnée au XIVe s. Après la dissolution du chapitre en 1524, la seigneurie foncière passa à la ville de Zurich. En 1531, Kaspar von Hallwyl réunit la basse justice du village et la seigneurie de H.

Mentionné en 1225, le château fort, propriété des H., ministériaux de Constance, ne fut vraisemblablement construit que vers 1200, probablement pour défendre les possessions épiscopales. Autour de la forteresse, centre administratif, ses détenteurs constituèrent une seigneurie grâce à des fiefs de Constance, de Petershausen, des Habsbourg, des Fürstenberg et des Landenberg de Saint-Gall. Elle comprenait la mairie ou majorie de Wiesendangen (bailliage depuis 1472), le domaine de Buch, les bailliages de Gundetswil (1404), de Zünikon, de H. et d'Oberwinterthur (1570). Château et seigneurie passèrent aux Hohenlandenberg en 1460. Hugo de Hohenlandenberg (né en 1457 à H.) devint évêque de Constance et par là-même le suzerain de son frère Ulrich. En 1519, une fille de ce dernier apporta la seigneurie aux Hallwyl. Ils l'administrèrent avec soin et l'agrandirent, puis voulurent la vendre en 1587 à la ville de Winterthour. Mais ce fut celle de Zurich qui l'acheta et qui en fit un bailliage dit extérieur (c'est-à-dire administré par des membres du Grand Conseil qui y résidaient) jusqu'en 1798.

La tour de défense et d'habitation, avec ses douves, constituait le noyau de l'ancien château fort. Hugo et Ulrich de Hohenlandenberg l'agrandirent et le transformèrent: muraille à tours rondes, maison d'habitation à colombage à trois étages avec chapelle attenante et corps de porche (remplacé en 1805). Le bailli Hans Jakob Gessner fit édifier l'annexe ouest en 1613. Après avoir été défiguré par des propriétaires agriculteurs au XIXe s., le château fut acquis et restauré par le professeur Friedrich H.-Naef en 1915-1916. Acheté par la ville de Winterthour en 1947, il abrite une collection historique régionale et culturelle ainsi qu'une auberge de jeunesse.

Sources et bibliographie

  • MAH ZH, 6, 1952, 257-271
  • H. Kläui, Geschichte von Oberwinterthur, 2 vol., 1968-1971
  • P. Niederhäuser, J. Rohner, éd., Hegi, 2001

Suggestion de citation

Bütikofer, Alfred: "Hegi", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.11.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007827/2007-11-29/, consulté le 24.10.2020.