de fr it

Neuamt

Bailliage intérieur de la ville de Zurich, qui comprenait une bande de terrain large d'environ 5 km s'étendant, depuis Oberglatt, sur la rive gauche de la Glatt jusqu'à son embouchure dans le Rhin. N. naquit de sa séparation du comté de Kibourg en 1442. Près de 950 habitants vivaient dans le bailliage en 1467, 3000 en 1634, 5500 en 1689, 4300 en 1790. Les statuts de la seigneurie (Twinghof) de Neerach, où se trouvait un tribunal pour les serfs du Fraumünster des environs, furent étendus à tout le bailliage. Dès le milieu du XVIe s., le tribunal, composé du lieutenant baillival, des deux sautiers et de douze juges, siégea régulièrement à Niederglatt, où on prêtait aussi hommage. Après 1600, les litiges étaient habituellement réglés en première instance par les deux baillis à Zurich, où se trouvait aussi le secrétaire baillival dès le début du XVIIe s. Le bailliage disposait d'une caisse, dont le montant dépassait en 1798 les 33 000 florins. Lors du découpage du canton en districts, cet argent fut réparti entre les communes de l'ancien bailliage. Les seigneuries locales étaient encore très fréquentes au XVe s. Après 1600, seul Weiach formait encore une seigneurie de l'évêque de Constance.

Sources et bibliographie

  • P. Kläui, «Die Gerichtsbarkeit im Zürcher Unterland», in Jahresheft des Zürcher Unterländer Museumsvereins, 1947/48, no 7, 3-36

Suggestion de citation

Weibel, Thomas: "Neuamt", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.07.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/007831/2009-07-15/, consulté le 28.11.2020.