de fr it

Stammheimbailliage

Marche du haut Moyen Age, bailliage zurichois de 1464 à 1798, englobant les actuelles comm. d'Oberstammheim, Unterstammheim et, depuis 1501, Nussbaumen. 761 Stamhaim. Au haut Moyen Age, la marche de S. avait une population dense pour l'époque. Les sources mentionnent en 897 une église, ainsi qu'un domaine royal que Charles le Gros avait offert en 879 à l'abbaye de Saint-Gall; de celle-ci dépendait aussi vers 900 un petit établissement religieux (cella), selon le livre de confraternité de l'abbaye de Pfäfers. Au XIIIe s., les possessions saint-galloises étaient gérées à partir des deux domaines (Kelnhof) d'Oberstammheim et Unterstammheim. On a mis au jour à Oberstammheim une église carolingienne sous la chapelle Saint-Gall et à Unterstammheim les vestiges d'un château fort du X s., qui ne fut que brièvement occupé. L'abbaye de Saint-Gall vendit en 1303 sa part de la seigneurie foncière et la basse justice aux seigneurs de Klingenberg. En 1464, la ville de Zurich acquit une reconnaissance de dette de ces derniers, à laquelle la basse juridiction de S. servait de garantie. Les frères Heinrich, Albert et Wolfgang von Klingenberg n'ayant pas payé les intérêts, la basse juridiction passa la même année au Conseil de Zurich. La ville l'administra comme un bailliage intérieur, auquel s'ajouta Nussbaumen en 1501. Pour la haute justice, S. relevait toutefois du landgraviat de Thurgovie (bailliage commun des Confédérés dès 1460). Un accord confirma en 1504 ce partage des compétences, tout en plaçant, pour les questions militaires, Nussbaumen sous l'autorité du bailli de Thurgovie et la commune de S. sous celle de Zurich. Après l'achat du château de Steinegg en 1583, la ville créa le bailliage de S.-Steinegg. A la suppression de ce dernier en 1798, les communes d'Oberstammheim et Unterstammheim passèrent au canton de Zurich (distr. de Benken), alors que Nussbaumen était attribué au canton de Thurgovie.

Sources et bibliographie

  • A. Farner, Geschichte der Kirchgemeinde Stammheim und Umgebung, 1911
  • K. Wanner, Siedlungen, Kontinuität und Wüstungen im nördlichen Kanton Zürich (9.-15. Jahrhundert), 1984, 84-93