de fr it

Werdegg

Seigneurie justicière et château fort disparu, près de Hittnau. Les seigneurs de W., attestés entre 1229 et 1313, firent construire le château fort vers 1200 et s'assurèrent divers droits dans la région. Leurs successeurs, les chevaliers de Landenberg-W., consolidèrent leur pouvoir au bas Moyen Age en érigeant la seigneurie justicière, qui englobait le vaste territoire de Hittnau et, dès 1434 au plus tard, celui de Gündisau (comm. Russikon). La seigneurie et le château échurent en 1413 à Heinrich Göldli, en 1434 à Kaspar von Bonstetten et, vers 1437, à Herdegen von Hinwil. La haute justice appartenait à la ville de Zurich (en gage dès 1424, définitivement en 1452), qui attribua W. au bailliage de Kyburg (jusqu'en 1798). Selon Johannes Stumpf, les Confédérés détruisirent le château fort en 1444. Les droits de la seigneurie de W. furent consignés dans un coutumier en 1473. Dès 1477, le château et la seigneurie furent concédés séparément. Celle-ci passa vers 1510, après plusieurs changements de propriétaires, de la famille Meiss aux Blarer von Wartensee, qui la réunirent à la seigneurie de Kempten; on y annexa la seigneurie de Greifenberg en 1567. Les plaids de mai et d'automne pour la partie de W. se tinrent jusqu'en 1798 à Oberhittnau.

Sources et bibliographie

  • MAH ZH, 3, 1978, 268, 276
  • M. Leonhard et al., Hittnau, 2005, 15-50