de fr it

Weiningen (ZH, seigneurie)

La seigneurie justicière de W.-Oetwil, qui subsista jusqu'en 1798, s'étendait sur la rive droite de la vallée de la Limmat zurichoise. Elle fut créée en 1435, une fois que la famille zurichoise Meyer von Knonau eut réuni deux complexes qui relevaient tous deux du comté de Baden pour la haute justice. Le plus grand, comprenant le village de W., fut sans doute constitué aux XIIe et XIIIe s., quand les barons de Regensberg dotèrent le couvent de Fahr. Alors que les droits fonciers revenaient au couvent, les Regensberg conservèrent les basses justices, qu'ils vendirent aux bourgeois zurichois Berchtold et Jakob Schwend en 1306. L'autre complexe, comprenant le village d'Oetwil, faisait partie du bailliage habsbourgeois de Siggenthal au XIVe s.; il revint au bourgeois zurichois Peter Schön en 1432. La ville de Zurich fit en sorte que les deux parties de la seigneurie ne pussent être inféodées qu'à ses bourgeois. Au XVe s., elle accorda en outre le droit de bourgeoisie aux gens de la seigneurie et disposa ainsi du droit d'y lever des hommes et des impôts. Sous la République helvétique, le territoire fut rattaché au district zurichois de Regensdorf, à l'exception d'Oetwil (qui fit partie du canton de Baden jusqu'en 1803), puis au district de Zurich et enfin à celui de Dietikon en 1989.

Sources et bibliographie

  • O. Allemann, Die Gerichtsherrschaft Weiningen-Oetwil 1130-1798, 1947
Indexation thématique
Entités politiques / Seigneurie