de fr it

GustavSchnürer

30.6.1860 à Jätzdorf (Silésie, aujourd'hui Jaczkowice en Pologne), 14.12.1941 à Fribourg, catholique, Prussien. Fils de Fridolin Schnürer, directeur de minoterie, et d'Ottilia née Unst. Après des études d'histoire, de géographie et de philologie à Berlin, Breslau et Münster (doctorat en 1883), Gustav Schnürer fut corédacteur de l'Historisches Jahrbuch de la Société Görres. En 1889, il fut appelé à l'Université de Fribourg, nouvellement créée, où il fut professeur d'histoire du Moyen Age et, dès 1908, également d'histoire moderne. En 1898, il contribua à surmonter la crise de l'Université provoquée par la démission des professeurs allemands. Considéré comme un maître de la critique des sources, Schnürer est surtout connu pour ses ouvrages encyclopédiques. Il fut nommé docteur honoris causa de l'Université de Breslau (1930) et de l'Université catholique de Milan (1939).

Sources et bibliographie

  • Schnürer, Gustav: Die Verfasser der sogenannten Fredegar-Chronik, 1900.
  • Schnürer, Gustav: L'Eglise et la civilisation au Moyen Age, 3 vol., 1933-1938 (allemand 1924-1929).
  • Schnürer, Gustav: Katholische Kirche und Kultur in der Barockzeit, 1937.
  • Studien aus dem Gebiete von Kirche und Kultur. Festschrift Gustav Schnürer zum 70. Geburtstag. Gewidmet von Freunden und Schülern, 1930.
  • Vasella, Oskar: «Gustav Schnürer, 1860-1941», in: Revue d'histoire suisse, 22, 1942, pp. 446-448 (nécrologie).
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.6.1860 ✝︎ 14.12.1941

Suggestion de citation

Pfaff, Carl: "Schnürer, Gustav", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.10.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/008050/2020-10-05/, consulté le 25.10.2020.