de fr it

BelfortGR, seigneurie

Seigneurie, puis juridiction, depuis 1851 cercle GR, sur la rive droite de la vallée moyenne de l'Albula et de la basse vallée de la Landwasser. Mentionné en 1222, le château fort de B., à l'est de Brienz/Brinzauls, fut au XIIIe s. le siège des barons de Vaz, ses fondateurs, seigneurs fonciers de Brienz/Brinzauls, de Surava et en partie de Lantsch/Lenz. Aux XIVe et XVe s., la région de Schmitten et de Wiesen, auparavant alpage d'Alvaneu, fut colonisée à partir de Davos par des Walser d'expression allemande. La seigneurie de B. appartint de 1338 à 1436 aux comtes de Toggenbourg. En 1436, à la mort de Frédéric VII, B. adhéra, en tant que juridiction, à la Ligue des Dix-Juridictions qui venait de se former, afin d'éviter le morcellement qui menaçait la succession. Par l'intermédiaire des Montfort et des Matsch, la seigneurie passa à l'Autriche en 1477. La basse juridiction relevait du bailli résidant au château de B. Une association de serfs (Gotteshausleute) de Lantsch/Lenz, Surava et Brienz/Brinzauls, villages situés au centre de la seigneurie, forma le Quart extérieur de la juridiction de Bergün (ou Greifenstein), ce qui donna lieu à de fréquentes disputes sur leurs droits et obligations. Seul Wiesen se rallia à la Réforme. En 1613, on créa deux demi-juridictions: Ausser-B., d'expression romanche, comprenant les communautés de Brienz/Brinzauls, Lantsch/Lenz et Surava, et Inner-B., bilingue, comprenant Alvaneu, Schmitten et Wiesen. Ausser-B. devait dorénavant présenter au bailli trois candidats lors de l'élection de l'amman, alors qu'Inner-B. s'assurait définitivement la basse justice. Les derniers droits autrichiens furent rachetés en 1652. Les juridictions de B. et de Churwalden étaient réunies dans la haute juridiction (Hochgericht) de B., circonscription compétente pour la répartition des charges, des revenus et des dépenses dans le cadre de la République des III Ligues. En 1851, la juridiction de B. (sans Wiesen), majoritairement germanophone (30% de locuteurs du rom. en 1990), fut rattachée au cercle du même nom dans le district de l'Albula, alors que celle de Churwalden (avec Praden) l'était au cercle du même nom dans le district de la Plessur et Wiesen au cercle de Bergün.

Sources et bibliographie

  • P. Gillardon, Geschichte des Zehngerichtenbundes, 1936
  • L. Schmid, Graubünden, 1971, 282-283
  • K. Egli, Die Landschaft Belfort im mittleren Albulatal, 1978
Liens
Autres liens
e-LIR