de fr it

Ortenstein

Château habité, situé sur un éperon rocheux surplombant le Rhin postérieur, commune de Domleschg GR. Seigneurie, puis juridiction des III Ligues dans le Domleschg extérieur, limitée par le Rhin et le Riedbach. 1309 Ortenstain. Le donjon du château fort fut érigé dans le deuxième quart du XIIIe s. En 1275, la mayorie de Tomils (à laquelle était joint le droit de patronage de l'église) fut donnée comme fief épiscopal aux barons de Vaz. Avec le château d'O. situé sous le village (siège des feudataires), elle constitua le centre du pouvoir temporel sur le Domleschg extérieur. De 1338 à 1509, la seigneurie d'O. appartint aux comtes de Werdenberg-Sargans, qui réussirent à repousser définitivement les prétentions épiscopales en 1472. Le château fut détruit durant la guerre de Schams, mais put être reconstruit conformément à la sentence arbitrale de 1451. En 1527, Ludwig Tschudi le Jeune vendit O. et tous les droits seigneuriaux afférents à Tomils qui, en 1528, vendit à son tour le château à un propriétaire privé. Tous les droits seigneuriaux furent dorénavant détenus par la juridiction souveraine d'O., comprenant les sept communautés de Tomils (siège de la landsgemeinde), Paspels, Dusch, Rodels, Trans, Scheid et Feldis. Après la Réforme (fin du XVIe s.), seules Tomils, Paspels et la majeure partie de Rodels restèrent fidèles à l'ancienne foi. Au sein de la Ligue de la Maison-Dieu, les juridictions d'O. et de Fürstenau formaient la haute juridiction du Domleschg. L'affaire de Tomils (1766) déboucha en 1788 sur la formation des demi-juridictions d'O. im Berg (Trans, Scheid, Feldis) et O. im Boden. Ni la construction d'une académie, envisagée en 1767, ni celle d'une école d'agriculture, vers 1850, n'aboutirent. Le château fut transformé entre 1720 et 1740 ainsi qu'après 1860. Depuis 1851, les deux juridictions d'O. et de Fürstenau sont réunies dans le cercle du Domleschg, originellement de langue romanche. Le château est aujourd'hui propriété privée.

Sources et bibliographie

  • A. Castelmur, «Aus der Geschichte der Gerichtsgemeinde Ortenstein», in BM, 1939, 325-348
  • O.P. Clavadetscher, W. Meyer, Das Burgenbuch von Graubünden, 1984, 146-149
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND