de fr it

Alvaneu Bad

Fraction de l'ancienne commune d'Alvaneu GR, partie de la commune d'Albula/Alvra depuis 2015. Sur la pente dominant au nord la plaine alluviale de l'Albula. 1466 Alphanau, 1621 Tschessalunga, qui désigne la plus ancienne partie du village près de l'église; rom. Bogn d'Alvagni. 25 hab. en 1827, 92 en 1902 (construction du chemin de fer), 125 en 1970, 75 en 1990. Le donjon des milites d'Alvaneu, mentionné en 1244, encore visible en 1550, était sans doute un poste de péage des barons de Vaz sur la route du col de l'Albula. Les sources sulfureuses furent peut-être déjà exploitées au temps des Romains (monnaies). Johann Baptist Bavier, Johann Anton Grass et Meinrad Schwartz ont décrit en 1747 les effets curatifs des bains, mentionnés dès 1474, dont les propriétaires furent au XVIIe s. la famille Walthier, au XVIIIe s. les familles Simmen et Sprecher, au XIXe s. les Balzer d'Alvaneu. La diligence empruntant la nouvelle route de l'Albula donna un nouvel essor aux bains et au village (artisanat, auberges) dans la seconde moitié du XIXe s. L'établissement thermal achevé en 1866, agrandi en 1904, fut fermé en 1962. L'église baroque, édifiée après la peste de 1629-1630, fut dédiée à saint Sébastien et à saint Roch, puis à la Sainte-Trinité en 1854. De 1851 à 1967, la landsgemeinde annuelle du cercle de Belfort se tint à A. en alternance avec Brienz/Brinzauls. Marché aux bestiaux régional jusqu'en 1950. Dès 1902, station des Chemins de fer rhétiques. Ecole fermée en 1971. L'aménagement d'un terrain de golf en 1996 et la reconstruction de l'ancien établissement thermal marquèrent le début d'une relance économique.

Sources et bibliographie

  • A. Balzer, «Igl Bogn d'Alvagni», in Igl Noss Sulom, 6, 1927, 3-12
  • MAH GR, 2, 1937, 340-342
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND