de fr it

S-charl

Ancien site minier dans la vallée homonyme, comm. de Scuol GR, sur le chemin allant de Scuol au val Müstair. Le nom de S. est sans rapport avec Charlemagne, contrairement à ce que l'on supposait autrefois. 1095 Scharles, all. Scarl. Aux XIe et XIIe s., les seigneurs de Tarasp donnèrent au couvent de Scuol des biens sis à S. La chapelle date vraisemblablement du XIe/XIIe s. La mine d'argent de S. fut concédée dès 1317 à diverses familles engadinoises et, en 1356, aux Planta de Zuoz. Les comtes du Tyrol en détinrent la régale, puis la maison d'Autriche, jusqu'au rachat de ses droits par la Basse-Engadine en 1652. Des incendies ravagèrent le site en 1499 et 1621. L'extraction du plomb et de l'argent cessa au XVIIe s. Johann Hitz, de Klosters, la relança entre 1819 et 1829; de 1823 à 1828, il recueillit 8060 kg de plomb et 200 kg d'argent. La maison des mineurs et les ruines de la "Schmelzra" (fonderie restaurée en 1989 et transformée en musée) remontent à cette époque. Au milieu du XIXe s., l'exploitation cessa définitivement. Habité toute l'année jusque vers 1950, S. est au début du XXIe s. un endroit apprécié des randonneurs à pied ou à skis.

Sources et bibliographie

  • S-charl, 2003
  • M. Schreiber, Der historische Bergbau bei S-charl im Unterengadin, 2004
Liens
Autres liens
e-LIR

Suggestion de citation

Eugen Grimm, Paul: "S-charl", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.07.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/008130/2011-07-18/, consulté le 20.09.2020.