de fr it

Zervreila

Habitat abandonné (1800 m), comm. de Vals GR. 1301 alpis de Seurera. Appelé aussi Zerfreila ou Zafreila. A l'origine, la vallée de Vals était peuplée de Romans; la colonisation s'étendit dès le XIVes. aux vallons latéraux. Un habitat permanent est mentionné en 1325 à Suverella. On ignore l'origine de ses occupants; il peut s'agir aussi bien de Walser germanophones du Rheinwald que de colons de langue italienne ou allemande venus du Tessin. Les alpages de Länta et de Lampertschalp, en amont de Z., appartinrent du XVe au XXe s. à des communes du val Blenio; leurs exploitants s'y rendaient jusqu'à la fin du XIXe s. par le col de Soreda (2759 m). La chapelle Saint-Barthélemy date d'avant 1640. Avec Leis, Z. formait une des quatre communautés de voisinage de la juridiction de Vals. L'élevage était l'unique activité. L'occupation permanente semble avoir cessé au XVIIIe s. La route carrossable fut aménagée entre 1932 et 1941. La centrale hydro-électrique de Z. et son barrage de 150 m de haut furent construits de 1951 à 1958; le lac artificiel (100 millions de m3) submergea les hameaux d'Under Boda et Ober Boda.

Sources et bibliographie

  • M. Bundi, Zur Besiedlungs- und Wirtschaftsgeschichte Graubündens im Mittelalter, 316-317, 325
Liens
Autres liens
e-LIR