de fr it

Planfayonseigneurie

Seigneurie médiévale, bailliage fribourgeois de 1486 à 1798. Depuis sa fondation en 1072, le monastère de Rüeggisberg possédait dans la région de P. des domaines, le droit de collation et la haute justice. Les seigneurs d'Englisberg y étaient également possessionnés; ils obtinrent la suzeraineté dans la vallée, qui formait une marche propre. Guillaume d'Englisberg témoigna en 1319 que ses serfs ne devraient pas être plus chargés de redevances qu'ils ne l'avaient été jusqu'alors. Ces droits passèrent à la seigneurie d'Illens, puis, en 1474, à la ville de Fribourg, qui acquit également les droits de Rüeggisberg en 1486. Dès lors et jusqu'en 1798, P. fut un bailliage administré depuis Fribourg, ne relevant pas de ce fait de l'administration des Anciennes Terres. La haute justice et la perception des redevances incombaient au bailli. L'amman et le secrétaire baillival, tous deux habitant sur place et nommés par Fribourg, exerçaient la basse justice avec l'aide de jurés et du sautier cantonal et administraient les biens communaux avec le trésorier cantonal. Ces officiers étaient élus et contrôlés par l'assemblée des communiers.

Sources et bibliographie

  • Beiträge zur Heimatkunde, 27, 1956, 3-163
  • A. Thürler, «Das Freiburger Oberland [Jaun, Plaffeien, Plasselb] und seine Vergangenheit», in Beiträge zur Heimatkunde, 47, 1977, 9-95