de fr it

Leutmerken

Village et paroisse de la comm. d'Amlikon-Bissegg TG (depuis 1995), distr. de Weinfelden, situé sur le versant oriental du Wellenberg. Partie de la commune locale (Ortsgemeinde) de Griesenberg (1791/1816-1994) et de la municipalité (Munizipalgemeinde) d'Amlikon. La municipalité de L. (1803-1816) comprenait les communes locales de Griesenberg, Amlikon, Bissegg et Strohwilen. 814 (?) Liutmarinhchova. Au milieu du XIIe s., L. est mentionné parmi les possessions des barons de Bussnang (plus tard, de la branche de Griesenberg). Au spirituel, le village dépendait du couvent de Reichenau, qui laissait cependant la collation au seigneur justicier et les redevances au curé. Décanat de L. attesté en 1275. La Réforme s'implanta très tôt. En 1607 cependant, le seigneur justicier Marx von Ulm se convertit au catholicisme. Ayant racheté onze maisons restées vides après la peste de 1611, il les loua à des catholiques; bientôt, il obtint le rétablissement de la messe. Sous la Médiation, la collation passa de Lucerne à la Thurgovie. En 1967, les paroisses catholique et protestante décidèrent de conserver la parité. Culture herbagère, vignes et vergers. Fromagerie (1904), imprimerie sur métaux.

Sources et bibliographie

  • M. Hunziker, Geschichte der Herrschaft Griesenberg und der evangelischen Kirchgemeinde Leutmerken, 1971
  • Thurgauer Zeitung, 8.1.1972; 12.2.2003
  • Meyer, Kirchgem., 118, 171