de fr it

EggenTG

Ancien bailliage et ressort de basse juridiction TG. 1192 Eggon. Le bailliage d'E., relevant du temporel de l'évêque de Constance, englobait la région sud-est de la Bischofshöri qui se trouvait entre les couvents de Kreuzlingen et de Münsterlingen, ainsi que les villages d'Illighausen, Graltshausen, Ellighausen et Egelshofen. Vers 1200, la contrée auf der Eggen à droite du bailliage fut distraite de la ville épiscopale pour passer à l'église collégiale de Beromünster, qui la rétrocéda à l'évêque en 1250. Le bailliage devint avant 1286 un bien impérial et fut engagé aux seigneurs de Klingenberg. Ceux-ci le partagèrent en 1428 au plus tard avec les Payer de Hagenwil (coutumier vers 1430). En 1447, la partie appelée le Raitigericht (notamment Ellighausen) fut séparé d'E. et soumis à l'aumônerie de Constance. En 1471 et 1542, la ville de Constance acquit les deux parties du bailliage et les fit administrer par son bourgmestre jusqu'en 1798.

Sources et bibliographie

  • Arch. du bailliage, AV Constance
  • [J.A. Pupikofer], «Die Bischofshöre und die Vogtei Eggen sammt der Offnung der Vogtei Eggen», in ThBeitr., 8, 1867, 1-15
  • H. Maurer, «Die Bischofshöri», in Freiburger Diözesan-Archiv, 100, 1980, 9-25
  • B. Giger, «Gerichtsherren, Gerichtsherrschaften, Gerichtsherrenstand im Thurgau des Spätmittelalters bis in die frühe Neuzeit», in ThBeitr., 130, 1993, 84-85