de fr it

Liebenfels

Château et ancienne seigneurie justicière dans la comm. de Herdern TG, distr. de Steckborn. 1254 Liebenvels. Construit en galets maçonnés au nord-ouest de Lanzenneunforn vers 1250, le château appartenait aux L., ministériaux de l'évêque de Constance. La tour, prise par des corps francs confédérés en 1475, dut être restaurée; d'autres bâtiments furent élevés à partir de 1488. L'aile septentrionale du Moyen Age fut reconstruite après un incendie en 1933. Avec Lanzenneunforn, Ammenhausen, Wilen et d'autres possessions, la seigneurie fut propriété des L. jusqu'en 1390. Elle passa en 1395 à Heinrich von Tettikofen, puis à sa petite-fille Anna, qui l'apporta en dot à Hans Lanz vers 1460. En 1572, les Lanz von L. vendirent la seigneurie à la famille von Gemmingen, à l'exception de Gündelhart, qui en faisait partie depuis 1510 et dont ils firent une juridiction particulière. L'abbaye de Saint-Urbain acheta L. en 1654; la seigneurie lui appartint jusqu'en 1798, le château jusqu'en 1848. Au spirituel, les habitants relevèrent jusqu'au XXe s. de Pfyn, puis de Mammern. Vers 1505, la propriété consistait en champs, prés, vignes et forêts. L'élevage de vers à soie installé par August Follen sur les terres du château en 1848 fut un échec. En 1858, Caspar Bebié, fabricant, acheta L. et reboisa considérablement le domaine dès 1875. En mains privées, le château fut inoccupé de 1948 à 1992; cave à vin mousseux depuis 2001.

Sources et bibliographie

  • MAH TG, 6, 2001, 77-87
Liens
Notices d'autorité
GND