de fr it

Wildern

Ancien château fort et domaine noble, comm. Affeltrangen TG, sur les contreforts sud-est de l'Immenberg, au-dessus de Zezikon. Le château fort, résidence des seigneurs de Wildenrain, ministériaux des comtes de Toggenbourg, passa en 1348, avec des biens et des droits à W. et Zezikon, à la commanderie des chevaliers de Saint-Jean de Tobel, qui paraît avoir laissé l'édifice tomber en ruines. A proximité, Diethelm Blarer von Wartensee, administrateur de la commanderie de Tobel, fit construire en 1571 le château de W., dont les cantons confédérés confirmèrent le statut de domaine noble en 1572. Les droits de juridiction changèrent plusieurs fois de mains par héritage et par vente (notamment à Hans Holzhalb en 1651) et échurent en 1684 au couvent de Fischingen (jusqu'en 1848). Johann Heinrich Im Thurn acheta le domaine rural au canton de Thurgovie en 1851 et fit restaurer les bâtiments laissés à l'abandon.

Sources et bibliographie

  • MAH TG, 2, 1955, 394-396
  • B. Giger, «Gerichtsherren, Gerichtsherrschaften, Gerichtsherrenstand im Thurgau vom Ausgang des Spätmittelalters bis in die frühe Neuzeit», in ThBeitr., 130, 1993, 5-216, surtout 122-123