de fr it

Thurlinden

Juridiction d'hommes libres, en Thurgovie, qui exerça la basse justice depuis le Moyen Age jusqu'en 1798. Dans un territoire revendiqué par plusieurs seigneurs, qui s'étendait de Bussnang à Kirchberg (dans le Toggenbourg) et à Fischingen, elle comprenait de nombreux domaines libres, notamment à Almensberg, Bifang, Geftenau, Greutensberg, Grobenbach, Hagenbuch, Hagenwil, Metzgersbuhwil, Puppikon, Remensberg, Rothenhausen, Ruedenwil, Sommerau, Toos, Wartenwil, Welfensberg, Dietswil, Hänisberg, Ötwil, Schalkhausen et Wolfikon, et les localités de Balterswil et Hatterswil. Au XIIIe s., T. faisait partie des possessions que les comtes de Habsbourg avaient héritées des Kibourg. La juridiction était administrée par deux sautiers qui possédaient chacun un manse (à Ötwil dans le Toggenbourg et à Remensberg en Thurgovie). En 1314, le duc Léopold Ier de Habsbourg donna en gage le manse d'Ötwil. Balthasar de Hohenlandenberg vendit la juridiction de T. en 1506 à la principauté abbatiale de Saint-Gall, qui la plaça sous l'administration de la résidence abbatiale (Hof) de Wil. Dès le bas Moyen Age, le tribunal (coutumier de 1458) se réunissait sous un tilleul (Linde) au bord de la Thur, à l'est de Rickenbach, dans le comté de Toggenbourg, et par mauvais temps dans une taverne de Rickenbach.

Sources et bibliographie

  • W. Müller, «Das Freigericht Thurlinden», in ThBeitr., 103, 1966, 5-96
Indexation thématique
Entités politiques / Juridiction