de fr it

Zinal

Village et station touristique de la commune d'Anniviers VS. Situé au fond du val d'Annivers, Z. faisait partie de l'ancienne commune d'Ayer. Le nom de Z. semble connu dès le XIIIe s. sous diverses formes, souvent Chinaz, 1708-1725 Zinna(z), 1768 Zinal. 103 hab. en 1970, 200 en 1990, 250 en 2008. Longtemps Z. ne fut composé que de mayens. En 1571, les propriétaires de Z. créèrent un consortage (école de consorts en 1600). La chapelle Saint-Barthélemy fut élevée en 1899 sur le site de l'ancienne chapelle attestée depuis 1515. La mine de cuivre de la Lée fut exploitée de 1856 à 1902 (ouverte au public depuis 1997). En 1859, des membres du Club alpin anglais se rendirent à Z. afin d'entamer l'ascension des cinq plus hauts 4000 de la vallée. La première auberge de la station fut construite en 1856; plusieurs hôtels suivirent (Durand en 1866, les Diablons en 1894, le Besso en 1895), un complexe hôtelier (Club Méditerranée) ouvrit en 1966. Téléphériques Z.-Sorebois (1966) et Grimentz-Z. (2014). La route carrossable entre Ayer et Z. remonte à 1951. Z. est un point de départ de nombreuses ascensions dans les massifs des Bouquetins, de la Dent Blanche et du Weisshorn notamment. Course à pied Sierre-Z. depuis 1974.

Sources et bibliographie

  • G. Ghika, «Les statuts de la "commune" de Zinal en 1571», in Ann. val., 29, 1954, 205-240

Suggestion de citation

Rey, David: "Zinal", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.12.2016. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/008213/2016-12-23/, consulté le 29.10.2020.